Offres spéciales

  • Paris
  • Star ratingStar ratingStar ratingStar ratingStar rating
  • A partir de
  • 120€
  • Rome
  • Star ratingStar ratingStar ratingStar ratingStar rating
  • A partir de
  • 117€
bienvenue sur Auberge

Mais pourquoi trouve-t-on autant d’étudiants français en colocation à londres ?


En 2006, sur 2 201 201 étudiants français, 76 971 étaient inscrits à l’étranger, ce qui place la France au second rang mondial. 30% d’entre eux l’étaient par l’intermediaire d’Erasmus.

C’est connu, le "French accent" a tout son charme en terre anglophone, ce qui vaut une certaine popularité à ceux qui le possède. Malheureusement, leur talent dans la langue de Shakespeare est tout aussi connu... Dès lors, nombreuses sont les universités et plus particulièrement les Grandes Ecoles à envoyer leurs étudiants en Angleterre. En 2005, on comptait 2325 étudiants français au sein d’universités londonniennes, sans compter les nombreux stagiaires présents au sein d’entreprises londoniennes.

En effet, aujourd’hui, la plupart des universités et des Grandes Ecoles françaises incitent leurs étudiants à s’expatrier le temps d’un stage ou d’un cursus universitaire. Très apprécié sur un CV et surtout très utile pour l’apprentissage d’une langue, ces expatriations, à travers leur caractère souvent obligatoire, sont regulièrement partie intégrante de la formation de l’étudiant. Certaines de ces formations peuvent déboucher sur un double diplôme : nous pouvons citer le LLB (qui vient du latin Legum Baccalaureus, qui signifie «Bachelor of Laws»), un diplôme de maitrise en droit francais et anglais. Le nombre de partenariats développés ou encore la localisation des instituts partnaires sont dès lors devenus un atout pour séduire de nouveaux étudiants à intégrer leur établissement.
london bridge

Que ce soit sous forme de stage de fin d’année, ou encore pour des formations universitaires (permettant un échange d’étudiants entre deux établissements), le choix de l’Angleterre et plus particulièrement de la ville de Londres apparait souvent comme le premier choix des destinations des étudiants français juste devant la Belgique. Commercialement attractive, économiquement dynamique, géographiquement prôche de la France, et bien sûr anglophone, elle réunit tous les atouts pour séduire un jeune étudiant français.


Toutefois, le rêve londonien peut rapidement être anéanti compte tenu du coût de la vie. En moyenne, les prix sont 25 à 50% plus cher qu'en France. Et cela touche également les loyers. Trouver un appartement à Londres n’est pas à la portée de tout le monde...surtout pour un budget étudiant souvent limité. C’est pourquoi, à moins d’être loger dans le campus de université partenaire, l’étudiant français n’a plus que le choix de l'auberge de jeunesse. Mais encore une fois, avec un prix avoisinant les 20 pounds par nuit en moyenne, vivre à Londres durant une année entière ou ne serait-ce que deux mois le temps d’un stage, peut vite peser lourd sur les finances.

Face à cette contrainte, s’est developpée, comme dans la plupart des grandes villes, la colocation, qui apparait pour de nombreux étudiants, la meilleure solution.



Pourquoi de plus en plus d’étudiants choisissent la colocation?

La vie en colocation est une experience particulière, dont on n’oublie rarement. Tant au niveau humain que matériel, la colocation offre de nombreux avantages insoupconnés pour les étudiants.

Le premier avantage : le prix ! La plupart des étudiants n’ayant pas de revenus fixes, partager un logement coûte moins chère qu’une nuit à l’hotel ou de vivre seul dans un appartement, surtout quand l’appartement en lui-même se situe en plein centre de Londres. Les charges (gaz, electricité...) en sont donc allégées, partagées et le loyer divisé.

london bridge Partir à l’étranger, implique parfois un radical changement de vie : nouvelle culture, nouvelle langue, nouvelles rencontres. Certains le vivront mieux que d’autres, certains s’intègreront plus vite, mais au final, chacun finira par trouver sa place. Mais rassurez-vous, la vie en communauté est le meilleur remède pour oublier le mal du pays et l’installation d’un sentiment de solitude. A travers les liens que vous tisserez au fur et à mesure, vous serez rarement seul, et en cas de moment dur, vous pourrez toujours compter sur la solidarité de vos collocataires. Vous ferez de belles rencontres dans une atmosphère conviviale et animée : soirées et repas festifs seront au menu. Votre vie sociale ne sera jamais autant animée, vous en oublierez presque votre famille et vos amis, juste profitez !

Mais il n’en faut pas oublier certainement le principal objectif d’un séjour à l’étranger. Partager une maison, c’est partager une langue : vous ne parlerez pas seulement la langue du pays au travail ou à l’école, mais également chez vous. Vivre avec d’autres personnes d’une autre nationalité permet d’assister à des discussions animées sur la vie quotidienne. Vous vous exprimerez beaucoup plus facilement et naturellement que durant votre journée de travail, et apprendrez le language de la vie courante. Après quelques temps, parler dans une autre langue vous sera très naturel.

Enfin, pour les étudiants les plus inquiets qui recherchent un semblant d’intimité tout en vivant en colocation, il est également possible de trouver des logements avec des chambres separées.